Wushu 

Le Wu Shu est composé de 2 caractères qui peuvent être traduits en français par "Art de la guerre ou Techniques guerrières", cela inclu tous les arts martiaux chinois plus communément appeler "Kung Fu".

Il existe de nombreux styles que l'on peut séparer en "Wai jia" qui signifie famille externe et "Nei jia", famille interne.

Même si cela est discutable, il est plus facile de décrire les "Wai jia" comme des  styles en puissance, vifs et même acrobatiques. Le Chang Quan, un style Waijia est une base solide dans la formation des jeunes pratiquants.

Les "Nei Jia" sont, d'un premier abord plus doux et décrits comme de la méditation en mouvements. Les plus célèbres sont le Tai Ji Quan, le Ba Gua Zhang, le Xing Yi quan et le Wudang. Ils sont beaucoup pratiqués pour préserver la santé mais sont de redoutables arts martiaux.

 

Dans l'académie sont enseignés:

 

Styles externes: 

Le Chang Quan, le Shaolin, le Sanda

 

Styles internes:

Le Ba gua Zhang .

Sous forme de stage, le Tai Ji Chen et le Xing Yi avec Sifu Pan Wei

 

Les pratiquants avancés étudient les armes comme le bâton, le sabre, l'épées, le tri-bâton, couteaux ...

Chang Quan et Shaolin

Le terme Chang Quan signifie Boxe Longue, il est très ancien et aujourd'hui il représente l'unification des styles du Nord de la chine au dessus du fleuve Yangzi Jiang. En 1956, la création officielle de la Section Wushu au Centre National des Sports de Pékin a permis des colloques d'expert en Wushu, une uniformisation des bases de la pratique a donnée naissance aux Wushu Moderne.

Le Chang Quan est très aérien et vif, il se caractérise par l'étude systématique de toutes les dimensions du combat comme les coups de poings, de pieds, les techniques de lutte et les acrobaties.

Le Shaolin est une grande catégorie d'arts martiaux chinois à laquelle le Chang Quan peut être intégrée. 

Le nom vient du temple de Shaolin situé dans le mont Song, dans la province du Henan au dessus du bassin du fleuve Jaune. 

Il est considéré comme le berceau des arts martiaux chinois. Les origines de ce temple remontent à l'arrivée de Bodhidharma appelé Damo par les chinois en 470 ap JC environ. Patriarche zen venu d'Inde, il était le 28 ème successeur de Shâkyamuni, le premier Bouddha.

Le bouddhisme Chan que l'on trouve aujourd'hui, est le fruit de différents courants religieux et philosophiques présents en Chine depuis des siècles. On trouve l'influence de l'Inde avec le Yoga et le Bouddhisme, le Taoïsme, le Confucianisme et autres. 

Pour faire simple, la plupart des boxes chinoises de type Externe (Waijia) qui ont une structure similaire sont rassemblées sous le nom célèbre et légendaire de Shaolin.

Dans l'Institut sont étudiées:

La Boxe des 7 étoiles, Tai Zu, Shaolin Chang Quan, In shu Gun (Baton) et le sabre MeiHua.

Par exemple, ces formes (Taolu), ne sont pas exclusivement liées au monastère, au contraire. Selon les différentes périodes de l'histoire le monastère a été détruit à plusieurs reprises (dernière en date 1928), puis réhabilité avec un nombre de bonze variable selon la popularité du Bouddhisme. Les connaissances privilégiées des moines se sont mélangées aux chinois et leur culture, puis on été intégrées grâce à des Maîtres émérites comme Sifu Haiden.

Par exemple, une forme (taolu) majeure dans le monastère nommé "Tai Zu Chang Quan"est un style que l'on attribue au Général Yue Fei 1103-1142 vivant à la dynastie des Song.

 

La richesse du Shaolin représente bien les échanges et les enrichissements venant le l'extérieur et le mûrissement de certaines pratiques au sein de styles célèbres (Chang Quan,Tong Bei, Pi Gua, Fang zi, Mi zong, voire même Hong Gar, Choy Lee Fu...)  qui ont su mettre certaines tactiques et logique propre tout en restant sur des bases de Shaolin.

SANDA

Sanda et Sanshou, désigne le "Combat Libre", néanmoins le Sanda désigne plus particulièrement le sport de combat de compétition utilisant les techniques de combat les plus efficaces du wushu.

On retrouve les techniques de percussions avec les pieds, les poings et la lutte (Shuai Jiao). 

La lutte et la gestion des frappes est une spécialité du Sanda.

Par exemple, un adversaire lançant un coup de pied peut se faire saisir et projeter en contre.

Contact

56 Rue du Général Leclerc

64110 Jurançon, France

​​

Tél : 06 342 942 74

contact@institut-madeo.fr

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon